Les effets de la dépendance au cannabis

Beaucoup de personnes se demandent si le cannabis peut entraîner une dépendance. Il est considéré comme étant une « drogue douce ». Toutefois avec un « usage dur », il provoque inévitablement des effets négatifs qui peuvent aller jusqu’à la dépendance. Quels sont les effets de la dépendance au cannabis?

Dépendance au cannabis : effets

La dépendance au cannabis provoque des effets négatifs sur le plan financier surtout à l’avenir. La situation peut aussi nuire à votre travail, votre rendement scolaire, votre vie sociale et votre santé.  La dépendance peut se manifester à tout âge. Cependant, les jeunes en sont les principaux vulnérables parce que le cerveau est encore en plein développement. Certains sont plus sujettes que d’autres à la dépendance. Les estimations montrent qu’environ une personne sur trois consommant le cannabis risque de développer un problème de consommation. Environ un consommateur sur 10 risque la dépendance. Lorsque la consommation débute durant l’adolescence, cette proportion augmente à un consommateur sur six. Si la personne fume du cannabis tous les jours, le risque à la dépendance est entre 25 à50 %.

La consommation problématique entraîne certains comportements :

  • Ne plus s’occuper des tâches importantes à l’école, à la maison et au travail
  • Renoncer à une importante activité professionnelle, récréative ou sociale à cause de la consommation importante en cannabis
  • Consommer en grandes quantités et de façon plus fréquente le produit ou bien sur une période beaucoup plus longue que prévu
  • Ne pas être capable de limiter ou de cesser la consommation de cannabis

Si vous êtes concerné par la plupart ou par la totalité de ces comportements dans les 12 mois, vous pourrez être victime d’une dépendance au cannabis. Toutefois, pour y remédier, vous pourrez aussi voir certaines rubriques comme comment fabriquer son e-liquide.

Dépendance au cannabis : aide

Si vous êtes dépendant au cannabis ou à d’autres drogues, ou si vous connaissez d’autres personnes qui se trouvent dans cette situation, vous pouvez obtenir de l’aide. Contrairement à ce que les gens croient, on peut devenir dépendant au cannabis. En effet, une consommation régulière d’une forte dose et sur une longue période entraîne une dépendance psychologique et physique. Certaines personnes peuvent augmenter leur tolérance au cannabis. Elle se caractérise par la nécessité de doses plus importantes afin de maintenir le même effet. Cette tolérance peut se développer après quelques doses. Chez certaines personnes, cette tolérance peut conduire à une dépendance psychologique et / ou physique. Cependant, si on se fonde sur les connaissances actuelles, on peut dire que le risque à la dépendance au cannabis est moins élevé comparé à d’autres drogues telles que les opioïdes, le tabac ou l’alcool. Contrairement à ces autres drogues, les surdoses de cannabis ne sont pas fatales. Dans ces situation, le mieux c’est d’aller rencontrer un spécialiste.

Dépendance au cannabis sur le plan psychologique et physique

La dépendance physique veut dire que le corps s’est familiarisé au produit et développera un syndrome de manque en situation de non-consommation. Cela se produit dans le cerveau, plus exactement au niveau des neurones.

Quant à la dépendance psychologique, elle fait référence à la demande irrépressible que les gens ressentent lorsqu’ils ne consomment pas le produit en question. Cela crée un état d’inconfort et une tension physique et psychique désagréable voire même douloureuse. Les pensées sont concentrées sur une seule et unique idée : obtenir le produit. Se sentir mal lorsque l’on ne consomme pas indique une dépendance. En ce qui concerne le cannabis, cet inconfort se manifeste par une nervosité importante et par une irritabilité évidente ainsi que par une difficulté à s’endormir. Fumer du cannabis peut alors soulager cette tension. On peut se sentir nerveux à cause d’une journée bien remplie ou parce que quelqu’un nous irrite … le cannabis agis alors comme une solution pour apaiser les émotions mais en réalité, c’est juste une solution pour résoudre les sentiments désagréables liés au manque. Cette confusion explique pourquoi certaines personnes n’admettent pas qu’elles sont dépendantes, ou ignorent simplement que le cannabis peut réellement créer une dépendance.

Dépendance au cannabis : quand s’inquiéter ?

Toutes expériences et l’utilisation de cannabis avant 15 ans sont encore problématiques. Le cerveau est en phase de développement, par conséquent les neurones sont fragiles et sont très sensibles aux substances toxiques. En plus, plus tôt vous commencez à fumer du cannabis, plus vous risquez d’être addictif, ce qui a été prouvé scientifiquement. Le niveau de consommation de drogues varie en fonction du temps : expérimental, usage simple, usage dangereux, usage nocif (problématique) et enfin la dépendance. En d’autres termes, ce n’est pas parce qu’on n’est pas encore dépendant que la consommation n’est pas un problème.

Cependant, il est difficile de rester lucide quand vous consommez du cannabis. Il existe de nombreux questionnaire d’auto-évaluation sur la consommation de cannabis. Enfin, on est tous différents face à la dépendance. Par exemple, le fait d’être angoissé ou déprimé peut inciter certains à consommer beaucoup plus de cannabis. Malheureusement, ces consommations fréquentes se transforment souvent en dépendance.