E-cigarette : Une piste pour un sevrage réussi

Sur les 29 % de Français qui sont fumeurs, il y a plus de 97 % qui trouvent beaucoup de difficultés à arrêter de fumer de leur propre chef. Pourtant, la haute autorité de santé, dans une étude plus poussée, pourrait évaluer la cigarette électronique comme étant une piste pour un sevrage réussi. Cette potentielle solution présente de nombreux avantages dont le fait de pouvoir vapoter sans prendre de risque.

L’e-cigarette : une formule plus simple

Jusqu’à ce jour, il n’y a pas encore de textes concrets qui autorisent les professionnels de la santé à recommander la cigarette électronique comme étant un outil qui pourrait aider les fumeurs invétérés à arrêter le tabac. Cependant, beaucoup de paramètres semblent démontrer qu’elle peut parfaitement tenir ce rôle important. Tout d’abord, un e-cigarette est muni d’un dispositif électronique qui échauffe l’e-liquide pour le transformer en vapeur à inhaler, de la même façon que la cigarette de tabac. Ce liquide est généralement composé de propylène glycol et de la glycérine végétale : il n’y a donc pas de tabac. Ainsi, le but primaire de l’utilisation d’un e-cigarette est de pouvoir vapoter sans prendre de risque, c’est-à-dire ressentir ce plaisir que procure la fumée dans la gorge sans faire de dégâts à son propre corps, à son entourage et à l’environnement. Aujourd’hui, pour le grand plaisir des vapoteurs, la qualité et la sécurité des cigarettes électroniques sont désormais définies par des normes concoctées par les fabricants et les professionnels de la santé.

L’e-cigarette pour un premier grand pas

C’est connu, le fait d’arrêter de fumer est un bien plus grand et lourd engagement que de se priver d’alcool ou d’autres drogues. En effet, le défi est bien plus important qu’il soit plus judicieux d’opter pour un sevrage en utilisant la cigarette électronique. Bien que le fait de stopper soit la meilleure solution, il existe un bon pourcentage de fumeurs qui ont du mal à contrer leur addiction. Le but est donc de vaper sans prendre de risque, car effectivement, l’e-liquide est considéré comme moins dangereux. En effet, il n’y a pas de combustion : la fumée est seulement le résultat de l’échauffement de l’e-liquide ! Il est possible d’aller vers des sites comme https://vaper-sans-risques.fr pour plus de détails concernant ce sujet. Le deuxième plus grand facteur de dépendance au tabac est la nicotine et il faut savoir qu’avec l’e-cigarette, il est nettement plus facile de contrôler la consommation de cet élément. Les e-liquides proposés sur le marché présentent plusieurs niveaux : sans nicotine, avec une dose moyenne et une forte teneur. La consommation se fait en facteur des besoins, mais le plus important, c’est qu’il est parfaitement possible de diminuer cette proportion en fur et à mesure pour qu’en fin de compte, on puisse l’éliminer complètement.

Les conséquences attendues

Les problèmes les plus fréquents que rencontre un tabagiste sont les suivants : mauvaise hygiène buccale avec une forte haleine, des problèmes respiratoires et circulatoires, perte du sens de goût et de l’odorat… Bref, le tabagisme est le responsable de plus de 81 % des cancers bronchopulmonaires en France. Il s’agit donc de trouver une solution qui créerait le moins de problèmes possible sur la santé du fumeur. La cigarette électronique semble être la candidate idéale pour un sevrage réussi, car elle propose ainsi de vapoter sans prendre de risque et assure une tolérance à long terme. Les e-liquides ne contiennent pas de produits réellement nocifs pour la santé, en tout cas pas plus que le tabac. Et il existe aujourd’hui des cigarettes électroniques avec des normes pour que leur utilisation soit réellement sans danger. Enfin, bien que ces dernières présentent de nombreux avantages, il est déconseillé aux non-fumeurs d’en prendre, car l’abstinence reste la meilleure décision à prendre.