Vapotage : précautions en cas de grossesse et d’allaitement

Bien sûr, on n’a pas encore de preuves suffisantes en ce qui concerne les effets à long terme de ladite cigarette électronique. Mais dans la logique des choses, vapoter, comme fumer pendant l’allaitement ou la grossesse, est strictement interdit ! Vapoter est certes moins dangereux que fumer, mais les vapeurs d’e-liquide, qu’elles comportent de la nicotine ou pas, présentent de nombreux risques pour le bébé comme pour la mère.

Est-ce que l’e-cigarette est-elle conseillée durant la grossesse et l’allaitement ?

Concrètement, pour les futures mamans, ainsi que les mamans qui allaitent, il est mieux pour l’instant d’éviter la consommation d’e-cigarette qu’on n’a pas de recul sur la question. Il parait que la sécurité de ce produit pour les vapoteurs pour le fœtus et la mère n’est pas démontrée. C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) déconseille formellement la prise de cigarette électronique pour les femmes enceintes ou qui allaitent, qu’elles fument ou ne fument plus. Aujourd’hui, nombreuses sont les femmes qui, elles aussi, souhaitent cesser complètement le tabagisme en se tournant vers les cigarettes électroniques. C’est certes un excellent moyen pour du sevrage tabagique, mais lorsqu’on est enceinte ou lorsqu’on allaite, le mieux est de l’éviter pour le bien du fœtus et du bébé. L’e-cigarette ne contient pas de monoxyde de carbone ainsi que d’autres substances toxiques, certes, mais le souci avec ce dispositif, c’est que l’e-liquide peut contenir de la nicotine. Cette substance ultra-addictive peut agir directement sur le système nerveux de la mère comme du fœtus ou du bébé. Du coup, les enfants risquent d’être sujets à des troubles de développement et du comportement à cause de la nicotine. Il y a même un test qui a été effectué par des scientifiques qui montre que les cellules de l’embryon sont très sensibles à l’e-liquide que celles des adultes, et ce même si le liquide ne contient pas de nicotine. Les produits aromatiques se trouvant dans l’e-liquide, surtout si ce dernier est de mauvaise qualité et qui n’a subi aucun contrôle sanitaire, peuvent être toxiques à l’enfant. La vapeur en question dégagée par la cigarette électronique peut contenir des irritants.

L’e-cigarette n’est pas efficace pour les femmes enceintes désirant arrêter le tabac !

Que ce soit pour les femmes enceintes ou allaitantes, opter pour l’e-cigarette n’est pas la solution efficace pour arrêter le tabac. De plus, il y a de nombreuses explications à cela. Tout d’abord, comme déjà susmentionné, le vapotage selon l’OMS est strictement interdit pour les femmes enceintes et allaitantes. Et comme la nicotine peut être dangereuse pour l’enfant, l’e-cigarette sans nicotine peut parfaitement réactiver à tout moment la dépendance comportementale, ce qui permettra à une personne de reprendre le tabac sans hésitation, or le tabagisme peut mettre en danger la vie de la mère comme celle de son enfant. C’est la raison pour laquelle est mieux de se pencher vers d’autres techniques permettant d’arrêter complètement le tabac.

Quelques précautions à prendre pour les femmes

Tant qu’il n’y a pas encore de recul qui prouve que l’e-cigarette soit autorisée durant la grossesse et allaitement, le mieux est d’oublier carrément que ce produit existe. Pour les femmes qui désirent arrêter de fumer, qu’elles soient enceintes ou pas, il est préconisé de se tourner vers d’autres méthodes de sevrage tabagique. Il parait que des études sur les patchs ou les gommes à la nicotine ont prouvé que ces éléments peuvent être prescrits à des femmes enceintes. Et même si la nicotine est toujours là, tant qu’elle est pure, elle aura moins d’impact. Pour encore plus de prudence, le mieux pour les femmes enceintes, ou pour les femmes qui désirent devenir enceintes, ou pour les femmes qui allaitent, est de consulter directement un tabacologue en mesure de les diriger vers des techniques de sevrage encore plus efficaces et sans risque comme l’acupuncture, l’hypnose, et ainsi de suite.