Effets du vapotage sur la capacité pulmonaire et les poumons

Avant tout, il convient de préciser que les cigarettes électroniques, avec ou sans nicotine, ne contiennent pas de substances toxiques et cancérigènes comme ceux des cigarettes conventionnelles. C’est la raison pour laquelle l’e-cigarette est considérée comme 95 % moins nocive que le tabac. Et même s’il manque encore de recul et d’études qui affirment les effets à long terme de l’e-cigarette sur l’organisme, certains chercheurs sont déjà dessus, et ce depuis quelques années. Donc, en ce qui concerne les effets du vapoteur sur l’organisme, certains vapoteurs témoignent les véritables effets du vapotage sur la capacité pulmonaire et les poumons bien évidemment.

L’e-cigarette est-elle dangereuse pour les poumons ?

Ce n’est pas parce que l’e-cigarette reproduit plus ou moins les sensations et même le gout de la cigarette habituelle qu’elle est forcément dangereuse pour les poumons et ainsi que d’autre partie du corps. Oui, c’est vrai que l’innocuité de l’inhalation de l’aérosol émis par la cigarette électronique est encore à démontrer, mais certains vapoteurs argüent que ce dispositif présente de réels bénéfices sur la santé. Chez les ex-fumeurs qui ont passé à la cigarette électronique, on a constaté une forte diminution de la concentration des produits cancérigènes et toxiques dans l’organisme. Bien sûr, c’est parce qu’une cigarette électronique ne génère pas de monoxyde de carbone ou de goudrons comme les cigarettes conventionnelles. Qui plus est, le taux de nitrosamine spécifique du tabac sera réduit de 97 %. Selon l’OMS, les nitrosamines sont extrêmement cancérogènes et qui peuvent modifier radicalement l’ADN cellulaire. Ce sont donc ses substances qui développent le cancer du poumon. Voilà pourquoi le recours aux substituts nicotiniques n’est pas contre-indiqué en cas de cancer du poumon. Par ailleurs, il est normal si les anciens fumeurs qui sont aujourd’hui devenus des vapoteurs ont constaté la disparition de la toux ainsi que de l’expectoration, sans oublier la capacité respiratoire qui se réoptimise. Tout ça est sans aucun doute lié à la réduction de la consommation habituelle de cigarette, voire même du sevrage tabagique.

Quelques précautions s’imposent !

En attendant toutes les vérités sur les effets secondaires de l’e-cigarette, des chercheurs américains de l’Université de Caroline du Nord ont fait quelques recherches sur les conséquences de la vapeur inhalée sur les poumons. Cette étude a donc révélé que les vapoteurs affichaient des décuplements plus ou moins importants de protéines qui luttent contre différents pathogènes. Bien sûr, c’est une très bonne chose. Mais lorsque ces protéines de défenses innées sont en surproductions, elles peuvent engendrer des maladies pulmonaires inflammatoires. Donc, pour y remédier, il convient de faire très attention aux arômes utilisés dans l’e-liquide sachant que certains composants aromatisant sur le marché sont de mauvaise qualité, ce qui risque de favoriser la synthèse des protéines responsables de l’inflammation. La solution la plus efficace, notamment pour les personnes qui ne savent pas encore faire la différence entre un bon et mauvais e-liquide, est d’éviter tout simplement les liquides aromatisés.

D’autre part, l’e-cigarette peut parfois provoquer la baisse de la capacité pulmonaire. Mais il parait que cette baisse est moindre que lorsque la personne inhale la fumée d’une cigarette habituelle.

Se mettre à l’abri des problèmes pulmonaires grâce à l’e-clope

Pour les fumeurs qui, en fumant quotidiennement du tabac, mettent leur vie en danger, il serait mieux de se pencher davantage sur l’e-cigarette électronique. On sait tous que la vapeur générée par ce genre de cigarette est nettement moins dangereuse, surtout lorsqu’on opte pour des e-liquides comportant des substances de qualité et qui ne risquent pas de provoquer l’inflammation pulmonaire. Et d’après tous les détails déjà susmentionnés, un vapoteur est beaucoup moins exposé à des problèmes de poumons qu’un fumeur. Bref, en passant de la cigarette habituelle à l’e-cigarette, le vapoteur peut se mettre à l’abri de tous les problèmes liés au tabagisme. Mais il faut cependant rester attentif en évitant d’alterner tabac et e-clope.